26 septembre 2014 : 14 hamsters d’élevage lâchés par le CNRS dans un grand enclos

6 octobre 2014
 

Dans le cadre de l’action D2, le CNRS a effectué un lâcher de hamsters dans un enclos de 3000 m2. L’enclos dispose d’un couvert dense, riche en graminées, trèfle violet et luzerne assurant une forte concentration en insectes et invertébrés, très appréciés par les hamsters. Leur alimentation est complémentée par des apports en grains de blé et de tournesol, en choux et en pomme de terre.

IMG_2331Les 14 hamsters (10 femelles et 4 mâles) relâchés sont équipés de transpondeurs* qui permettent de les identifier grâce à une antenne placée dans l’enclos, couplée à 3 pièges photos installés à des endroits stratégiques (points de nourriture et d’eau).

L’objectif de cette installation, basée à proximité d’une voie de circulation, est double : d’une part, établir la facilité avec laquelle les animaux trouvent les passages à faunes, ou « écoducs », installés sous les routes, et, d’autre part, tester les dispositifs anti-prédation élaborés par le CNRS**, ces passages à faunes ne protégeant pas pour l’instant les petits mammifères de leurs prédateurs naturels.

Au printemps prochain, après acclimatation des animaux dans leur nouvel environnement et hibernation, les dispositifs anti-prédation seront testés en conditions réelles dans cet enclos.

*Le transpondeur est un dispositif destiné à l’identification électronique des animaux. Ce sont de petits dispositifs électromagnétiques de quelques millimètres, posés sous la peau de l’animal et qui contiennent le numéro unique d’identification de l’animal

** Mathilde Tissier & Jonathan Jumeau (doctorants, sous la direction de Yves Handrich)

Share Button
Sur le même sujet