Alsaciens et Grand hamster, l’enquête ACTeon dans les grandes lignes

27 avril 2016
 

Dans le cadre du LIFE Alister, une enquête a été réalisée par ACTeon, un des partenaires du projet, afin de faire un état des lieux de la perception des alsaciens vis-à-vis des questions de protection de l’environnement, leur connaissance et intérêt pour le Grand hamster. Voici les principaux enseignements que nous pouvons retenir.
(questionnaire administré en juin 2014 auprès d’un échantillon de 720 habitants, voir plus ici)

tableau1

3/4 des alsaciens ont entendu parler du Grand hamster

les plus de 60 ans sont les plus avertis : 96% contre 66% des 18-30 ans.

Les alsaciens les plus informés sur l’animal sont les personnes âgées et ceux habitant en zone de protection du hamster

tableau2

Plus de 90% des alsaciens sont conscients de la problématique autour de la survie du Grand hamster

mais ils ont du mal à distinguer si l’espèce est simplement menacée ou en voie de disparition

Bien que les plus jeunes (18-30 et 30-45 ans) soient les moins au courant de la présence du Grand hamster en Alsace, ils sont pourtant les mieux informés sur l’état des populations.

 

D’après les alsaciens, les menaces pesant sur le Grand hamster sont les suivantes :

  1. les pratiques agricoles : 79%
  2. l’urbanisation : 74%
  3. la pollution des rivières : 65%
  4. la circulation routière : 61%

Au vu des connaissances scientifiques et techniques d’aujourd’hui, l’impact de la pollution des cours d’eau semble surestimé par les sondés alors que l’impact des prédateurs apparaît sous-estimé.

 

Seulement un alsacien sur 5 sait qu’il existe des actions de préservation de l’espèce.
Les actions les plus fréquemment citées sont les comptages et les réintroductions de hamsters.

tableau3

Le Grand hamster un atout pour le tourisme !
Le secteur économique le plus impacté positivement serait, pour les alsaciens interrogés, le tourisme et les loisirs « nature »

Dans le domaine de l’agriculture, alors que les mesures de protection sont majoritairement considérées par les alsaciens comme pouvant impacter positivement ce secteur, une tranche d’âge se distingue (les 18-30 ans) en considérant à 40% que l’impact sera négatif.

 

Pour les alsaciens, la qualité de l’environnement est considérée comme étant un enjeu territorial important au même titre que le pouvoir d’achat et le chômage.

tableau4

Share Button
Sur le même sujet