Couverts végétaux : bons pour la faune…et pour les agriculteurs !

2 novembre 2015
 

Les couverts végétaux ou CIPAN* sont des cultures temporaires, implantées pendant la période de plusieurs mois séparant deux cultures.

L’intérêt agronomique des couverts végétaux n’est plus à démontrer : ils permettent notamment de capter l’azote du sol et d’éviter ainsi que celui-ci ne soit lessivé par les pluies. Des expérimentations menées depuis 10 ans en Alsace ont montré qu’un couvert captait en moyenne 30 UN par T de MS /ha**, et jusqu’à 90 UN pour les couverts les plus performants ! Les économies en engrais réalisées par les agriculteurs peuvent alors être non négligeables.

Les couverts végétaux ont d’autres qualités : ils améliorent la fertilité de la terre en l’enrichissant en matière organique ; leurs racines effectuent un véritable « travail » et améliorent la structure du sol ; enfin, ils permettent de lutter contre l’érosion et de limiter les phénomènes de croûte de battance*** à la surface des sols limoneux.

Les couverts végétaux fournissent également des zones refuges pour la faune pendant la fin de l’été, l’automne et l’hiver, période durant laquelle le sol des parcelles agricoles est habituellement laissé à nu. Ils constituent également une source d’alimentation importante pendant ces saisons difficiles pour les animaux.

VueParcelle(1) -NL

Dans le cadre de la politique de verdissement de la PAC, il est demandé aux agriculteurs d’implanter des couverts végétaux en interculture pour pouvoir bénéficier de l’intégralité de leurs aides. Raison de plus pour faire d’une contrainte réglementaire, un atout agronomique et un coup de pouce pour la faune de nos campagnes alsaciennes !

Pour cette campagne 2015 – 2016, la Chambre d’agriculture de région Alsace a mis en place une expérimentation sur les couverts végétaux dans le cadre du programme LIFE+ ALISTER. Cet essai vise à comparer plusieurs couverts disponibles dans le commerce. Ils ont été choisis selon différents critères, comme la résistance au gel hivernal des espèces composant les couverts et leur intérêt du point de vue nutritif pour le Grand hamster. Différents paramètres seront étudiés : rapidité de développement et taux de couverture du sol de la parcelle, comportement suite au travail du sol par une machine strip-till…

Mix Avoine+TInc(3) - NLChlorofiltre Biomix(2) - NL

 
 
 
 
 
 
 
 

A gauche : mélange – avoine rude + trèfle incarnat
A droite – composition du Chlorofiltre Biomix : avoine rude, seigle, vesce pourpre, vesce velue, radis chinois, trèfle d’Alexandrie, trèfle incarnat, moutarde brune, phacélie, lin.

* CIPAN : Culture Intermédiaire Piège à Nitrates

** 30 unités d’azote par tonne de matière sèche par hectare. En d’autres termes, 1 tonne d’extrait sec de couvert sur 1 hectare contient 30 kg d’azote !

***La croûte de battance est cette croûte qui se forme sur les sols limoneux sous l’action de fortes pluies. Cette croûte fine empêche l’eau et l’air de circuler et bloque le chemin aux jeunes plantules qui viennent de germer. Imperméable, elle accentue le ruissellement et l’érosion lors de nouveaux épisodes pluvieux.

 

Share Button
Sur le même sujet