« En Suisse on n’a pas de hamster, mais on a plein d’idées »

Une trentaine d’agriculteurs alsaciens ont participé à un voyage d’étude, organisé les 19 et 20 mai par le LIFE Alister, chez nos voisins suisses. Dans ce pays où la protection de l’environnement figure parmi les priorités de l’Etat fédéral, les aides octroyées aux agriculteurs pour les inciter à mettre en place une gestion agro-environnementale, ont permis un formidable développement de l’agriculture de conservation dans certains cantons helvétiques. Ce fut pour les français l’occasion d’échanger avec des exploitants ayant de nombreuses années d’expérience et ainsi de les comparer avec des techniques expérimentées dans le cadre du LIFE Alister.

20160520 Voyage Suisse ALiSTER PO_[1] - copie

Les participants, agriculteurs exploitant des parcelles situées dans les ZPS* Hasmters et lycéens du Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole d’Obernai, ont visité trois sites.

A Zollikofen, dans le canton de Berne, Wolfgang Sturny a présenté les résultats de la plateforme d’essai de l’Inforama Rütti. Les agriculteurs ont pu bénéficier des enseignements de plus de 20 ans d’expériences concernant différentes cultures (orge, blé, maïs, betterave, féverole…), ainsi que des itinéraires techniques utilisant le labour et d’autres le semis direct sans aucun travail du sol. Les cultures sont menées de manière extensive, en cherchant principalement à réduire les coûts de production et l’usage d’intrants, et en limitant l’usage des produits phytosanitaires.

Dans le canton de Vaud, Edouard Cholley (qui connaît bien le programme LIFE Alister pour y être intervenu) et Félix Meyer, conseillers chez Proconseil, ainsi que Pascal Agassis et Christian Streit, agriculteurs, ont présenté les résultats des essais menés sur le semis direct de céréales et de colza, associés ou non avec du trèfle. Des essais réalisés sur des betteraves implantées à l’aide du strip-till ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives aux exploitants alsaciens des ZPS* Hamster produisant eux aussi de la betterave. Jusqu’à présent, l’utilisation du strip-till dans le cadre du projet Life ALISTER ne s’est fait que pour l’implantation de cultures de maïs.

Le deuxième jour, il a surtout été question d’interculture. Nicolas Courtois, agronome de l’association AgriGenève, a présenté les résultats d’essais menés depuis plus de 6 ans dans le canton de Genève. Des couverts d’interculture (CIPAN*) multi-espèces « intelligents » se succèdent durant l’été et l’hiver pour assurer récolte ou couverture du sol… le tout sans aucun labour du sol, ce qui favorise l’activité biologique et les vers de terre qui par leur action brassent et travaillent le sol aussi efficacement qu’une charrue. Ces techniques très prometteuses sont d’ailleurs au programme des futurs essais mis en œuvre dans le cadre du LIFE Alister.

Il fut également question de cultures de blé et de colza associées avec divers couverts (trèfle violet ou blanc, vesce velue, sarrasin), à la façon du sous-semis de trèfle dans un blé testé sur certaines parcelles expérimentales Alister.

Pour conclure, ces deux journées ont été riches en enseignement et en partage d’expérience. Ce fut l’occasion pour les exploitants et futurs exploitants alsaciens de se confronter à une agriculture ayant plusieurs années d’avance dans l’exploration de l’agriculture de conservation. Elles ont également permis de valider l’intérêt des différents itinéraires techniques préconisés dans le cadre du LIFE Alister et même de servir de source d’inspiration pour imaginer de nouvelles pratiques favorables à la biodiversité et au Grand hamster ! A nous d’en faire bonne usage et de les adapter au climat plus sec de l’Alsace !

 

* Zone de Protection Spéciale
* Culture intermédiaire piège à nitrates

 

Share Button
Sur le même sujet