Quirin Renard – NEEMO

QUIRIN RENARD DE L’EQUIPE EXTERNE DE SUIVI, NEEMOQuirin Renard EN CHARGE DU SUIVI ET DE LA VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU PROJET LIFE ALISTER POUR LA COMMISSION EUROPÉENNE

Quel est votre rôle auprès de la Commission européenne ?

De par ma formation d’agronome et mon intérêt pour les missions internationales, j’ai eu, au cours de ces dernières années, différentes occasions de travailler avec la Commission européenne. Depuis 2013, j’effectue une mission d’assistance technique pour le compte de la Direction Générale Environnement, qui consiste en un suivi, accompagnement et contrôle des projets cofinancés par le programme LIFE, dont le projet ALISTER.

Cette mission, confiée au groupement européen d’intérêt économique Neemo, consiste avant tout en une vérification de la conformité des activités avec les engagements définis dans la convention de subvention signée en 2012. Dans ce contexte, j’ai eu l’opportunité de m’intéresser de très près à la mise en œuvre du projet LIFE Alister, que je considère comme l’un des plus délicats qu’il m’ait été donné de suivre jusqu’à aujourd’hui.

Qu’est-ce qui fait la spécificité (voire la difficulté) de ce projet ?

En répondant aux exigences de l’Europe en matière de protection stricte des espèces d’intérêt communautaire telles que le Grand hamster, ALISTER s’engage dans une démarche de sauvegarde du patrimoine naturel régional qui défie les grandes tendances évolutives du territoire, à savoir l’intensification de l’agriculture et l’urbanisation galopante.

Pour concilier la conservation de la biodiversité avec les réalités économiques, ALISTER a mis au point une stratégie faisant intervenir plusieurs aspects synergiques, dont le moindre n’est pas la dimension sociale dans laquelle s’inscrivent nombre de ses activités. En mettant l’accent sur l’acceptation sociale de la présence du Grand hamster, tant auprès de la communauté agricole de la plaine d’Alsace que de la population périurbaine, ALISTER entend démontrer qu’il est possible, voire nécessaire, d’agir sur les mentalités pour restaurer un état d’équilibre entre l’humain et son environnement.

Sur le plan opérationnel, cette évolution sociale est bien entendu soutenue par le déploiement de techniques de pointe en matière d’agronomie, d’élevage et d’écologie des populations, dont l’application contribue au développement des connaissances scientifiques et à la réalisation du potentiel de réplication des activités du projet.

Finalement que vous inspire le LIFE Alister ?

Je perçois ce projet comme une initiative visant à la réconciliation des intérêts écologiques avec les impératifs économiques, qui concrétise de manière exemplaire la notion de développement durable. Bien que de nombreux obstacles restent à surmonter, je suis persuadé que l’équipe d’ALISTER dispose des compétences, de l’adaptabilité et de la persévérance nécessaires à l’atteinte de la totalité de ses objectifs.

Share Button