Sarah PINKELE – Région Grand Est

413643_10151267825339569_429811057_o[2]

Chef du projet LIFE ALISTER

Quel est votre rôle au sein du projet LIFE Alister ?

Je suis en charge de coordonner la mise en œuvre de ce projet, d’un point de vue technique, administratif et financier, la Région étant la seule responsable de la mise en place des actions aux yeux de l’Union européenne. Je suis par ailleurs en charge de la communication autour du projet LIFE Alister qui constitue l’un des 4 axes de ce projet.

Qu’est-ce qui vous motive dans cette mission ?

En premier lieu, le challenge lié à la protection d’une espèce en voie de disparition dans notre région. La nécessité de trouver un terrain d’entente entre partenaires dont les intérêts ne sont, à première vue, pas forcément partagés ou convergents (agriculteurs, associations de protection de l’environnement, monde de la recherche, etc…) constitue également pour moi un objectif très motivant. Enfin, la participation à un projet européen qui permet de mobiliser bon nombre de mes formations et expériences professionnelles passées.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de ce projet ?

En répondant aux exigences de l’Europe en matière de protection stricte des espèces d’intérêt communautaire telles que le Grand hamster, le projet LIFE Alister s’engage dans une démarche de sauvegarde du patrimoine naturel régional qui défie les grandes tendances évolutives du territoire, à savoir l’intensification de l’agriculture et l’urbanisation galopante.
Pour concilier la conservation de la biodiversité avec les réalités économiques, le projet LIFE Alister a mis au point une stratégie faisant intervenir plusieurs aspects synergiques, dont le moindre n’est pas la dimension sociale dans laquelle s’inscrivent nombre de ses activités. En mettant l’accent sur l’acceptation sociale de la présence du Grand hamster, tant auprès de la communauté agricole de la plaine d’Alsace que du grand public, le projet LIFE Alister entend démontrer qu’il est possible, voire nécessaire, d’agir sur les mentalités pour restaurer un état d’équilibre entre l’humain et son environnement.

Un souhait pour la suite ?

Le projet LIFE Alister a permis de renforcer le lien entre les acteurs de la préservation du hamster et a mis en place une vraie dynamique avec l’ensemble des agriculteurs impliqués dans le projet. Il faudrait vraiment que cette motivation puisse se maintenir à l’avenir à travers la mise en place d’un nouveau programme financier européen par exemple.

Share Button