Introduire des hamsters en milieu périurbain (C3)

Objectifs de l’action :

Cette action vise à introduire des hamsters en milieu périurbain en 2015 et 2016. Les sites de lâcher auront été définis dans l’action A5.

La possibilité d’avoir recours à des terrains de parcs d’activités ne doit pas être contraignante pour les acteurs du développement (gestionnaires des parcs et autorités locales). Il n’y a donc pas de statut légal spécifique de prévu pour les terrains concernés par l’expérimentation. Par contre, l’introduction de hamster dans une zone imposera de fait sa protection réglementaire au titre de l’arrêté du 6 août 2012 sur la protection des aires de repos et sites de reproduction. Une analyse de la faisabilité au vu de la réglementation actuelle sera effectuée dans le cadre de l’action, et le site pourra être choisi en fonction des résultats de cette analyse (par exemple on visera en priorité des sites sur lesquels aucun autre développement n’est prévu).

La mise en œuvre des actions prévues dans l’axe « créer de nouvelles opportunités de développement » permettra d’établir et de diffuser (notamment grâce au colloque européen inscrit en E4) un ensemble de recommandations pour l’introduction (ou la réintroduction) de hamster en milieu urbanisé.

Ces recommandations ont toutefois vocation, en fonction des résultats des expérimentations menées, à :

  • aboutir à une évolution à moyen terme de la réglementation en vigueur en matière d’aménagement de zones d’activités, et/ou
  • s’intégrer dans une politique globale de compensation.

Responsable de l’action : CNRS

Share Button