Le semis direct favorable aux vers de terre

Les vers de terre sont de véritables « ingénieurs du sol » : ils participent à la décomposition de la matière organique, leurs galeries favorisent une bonne structure et porosité des sols et les plantes utilisent ces galeries pour développer leurs racines et chercher l’eau et les éléments nutritifs dont elles ont besoin.

 

Il existe trois catégories écologiques de vers de terre :

  • Les épigés, petits et de couleur rouge sombre, qui vivent dans les premiers centimètres du sol et se nourrissent de matière organique ;

  • Les anéciques, de grande taille, de couleur rouge, gris ou brun, qui creusent des galeries permanentes verticales et qui ont un rôle de brassage de la matière organique et minérale ;

  • Les endogés, de taille moyenne et de couleur pâle, qui creusent des galeries temporaires horizontales qui structurent le sol et favorisent la rétention et l’infiltration de l’eau dans les sols.

vers de terre

 

Les vers de terre sont de précieux alliés pour les agriculteurs, mais également pour le Grand hamster, qui en consomme !

Pour évaluer l’impact des pratiques agricoles innovantes testées dans le cadre du projet LIFE ALISTER (techniques culturales simplifiées (TCS) et semis direct notamment), des comptages de vers de terre ont été réalisés par la Chambre d’agriculture sur quelques parcelles de blé en avril 2018, en suivant le protocole « moutarde » de l’Observatoire Participatif des Vers de Terre

parcelle de terre

Les premiers résultats sont très encourageants : pour une même culture (3 ans de luzerne) précédant le blé, ontrouve en moyenne 2,75 fois plus de vers de terre par m² si le sol n’a pas du tout été travaillé (semis direct) que dans une parcelle ou le sol a été légèrement travaillé (TCS), et 7,30 fois plus que dans une parcelle labourée !

 

 

dispositif de prélèvement des vers de terre : un m² est délimité et arrosé deux fois avec 10L d’eau mélangée à 300g de moutarde, ce qui fait sortir de terre les vers

 

 

tableau

Plus d’information sur le site internet de l’Observatoire Participatif des Vers de Terre (OPVT) : ICI

 

Share Button
Sur le même sujet