Le suivi des Grands hamsters par les comptages des terriers

7 mai 2018
 

Comme tous les ans depuis 2001, le suivi du Grand hamster se déroule en sortie d’hibernation. Ce rongeur très discret ne se laisse pas facilement observer et son suivi repose sur la recherche de son terrier, indice de présence le plus visible. Depuis le 9 avril 2018, 4 équipes de 5 agents de l’ONCFS parcourent des centaines de parcelles de céréales à pailles d’hiver (blé, orge, avoine etc..), de luzerne et de méteil à la recherche des terriers de hamster.

  champs equipe

 

 

 

 

 

 Crédits de toutes les photos : P. Massit ONCFS

 

Une identification longue et minutieuse

Tous ces agents cartographient et numérotent l’ensemble des parcelles devant être prospectées au sein des Zones de Protection Stricte du Hamster (environ 40 communes concernées). Puis, ils parcourent les parcelles en marchant tous les 10 mètres dans les céréales à pailles et tous les 3 mètres dans les cultures de luzerne.

hamster herbe

Lorsqu’un terrier est observé, les agents en établissent le diagnostic en fonction de critères tels que le diamètre, la profondeur ou l’aspect global des entrées de galeries et des déblais de terre.

La présence de fèces de hamsters est également recherchée. Si le terrier est susceptible d’appartenir à du hamster, il est enregistré et géolocalisé à l’aide d’un GPS. S’il est typique, il est validé directement. S’il présente des caractéristiques non typiques, il sera vérifié ultérieurement par un agent ONCFS chargé des validations définitives de ces indices de présence du hamster. Seuls les terriers appartenant avec certitude au Grand hamster sont intégrés à la base de données.

 

L’ONCFS constate une stabilisation du nombre de terriers

Il s’agit de comptages semi-exhaustifs puisque le nombre de terriers vus est différent du nombre de terriers réellement présents sur les territoires prospectés.

Le résultat de ces comptages constitue ainsi un indice d’abondance dont la comparaison sur plusieurs années consécutives et entre territoires permet de connaître les tendances d’évolution de l’espèce. Depuis 2012, cet indice s’est stabilisé autour d’une moyenne d’environ 400 terriers au printemps. On estime que la population totale de hamsters sauvages au printemps est d’environ 1000 individus encore présents sur un peu plus de 2000 ha de terres agricoles dans une vingtaine de communes alsaciennes.

L’indice d’abondance 2018, soit le nombre total de terriers dénombrés ce printemps, sera connu à l’issue des comptages à la mi-mai.

tête hamster

Chaque année, quelques chanceux parviennent à apercevoir un bout d’oreille ou le rongeur en entier aux abords de son terrier !

Share Button
Sur le même sujet