Jouer la transversalité des programmes pour une mise en commun des expériences

3 juillet 2018
 

Agrifaune est un programme national lancé en 2006 qui a pour objectif de faire travailler ensemble chasseurs et agriculteurs sur des pratiques agricoles qui tiennent compte des besoins de la faune sauvage. Il est animé par un partenariat entre l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA), la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Ses objectifs rejoignent, pour partie, ceux du projet LIFE Alister.

 

Le programme Agrifaune : concilier biodiversité et pratiques agricoles

21.09.2016 - ck (6) - copie

Les objectifs partagés par les partenaires sont :

- Favoriser la prise en compte de la faune sauvage au sein d’une agriculture productive et économiquement performante,

- Réaliser des opérations de démonstration,

- Promouvoir les références acquises qui permettent de concilier agronomie, économie, environnement et faune sauvage,

- Contribuer au développement durable des territoires ruraux.

De nombreuses réalisations ont vu le jour en région Grand Est. Par exemple, l’opération « Mille bouchons en terre de Champagne » a permis la plantation de buissons en Champagne crayeuse. La mise au point du « Sem’OBord », un semoir innovant adapté à des largeurs étroites, est un levier technique à la restauration des bords de champs. Grâce à la sensibilisation et à la formation, l’utilisation de barres d’effarouchement fixées sur les faucheuses permet de limiter la mortalité de la faune (chevreuil, lièvre, …). La mise en place de plateformes d’essais a permis de tester et de labelliser différents couverts d’interculture. Les mélanges de semences labellisés « Agrifaune », tout en étant favorables au petit gibier, sont économiquement intéressants pour les exploitants et figurent aux catalogues des distributeurs d’agro-fournitures. Enfin, des territoires et fermes pilotes du Grand Est ont rejoint le réseau Agrifaune national et facilitent ainsi l’acquisition de références agronomiques, l’expérimentation de techniques innovantes et l’aménagement du territoire en faveur de la faune de plaine.

 

Vers une labellisation des couverts d’interculture favorables au Grand hamster

En 2018, les partenaires régionaux d‘Agrifaune ont signé un nouveau projet pluriannuel (2018-2020). Les actions déclinées dans le Grand Est porteront sur le déploiement des couverts d’interculture favorables à la petite faune, l’évaluation de l’impact du machinisme lors de la destruction de ces couverts, la mise en place de sites de démonstration sur la gestion des « Bords de champs », la promotion d’inter-rangs dans les vignobles et la poursuite de la formation et de l’animation des territoires pilotes.

7DII4842 (2)[1] - copie

Dans le Bas-Rhin, une plateforme expérimentale va être mise en place afin de tester différents couverts d’interculture respectant les besoins du Grand hamster. Les études réalisées dans le cadre du LIFE Alister par le CNRS, la Chambre d’agriculture Alsace et l’ONCFS, ont permis d’établir des préconisations sur la composition de ces couverts. Il doit s’agir d’un mélange comprenant une céréale, une légumineuse et du tournesol, cette dernière plante étant favorable à l’hibernation. Différents mélanges vont être testés et validés d’un point de vue agronomique et pour leur intérêt pour la faune. Des modes de destruction variés seront également expérimentés. Les meilleurs mélanges seront alors labellisés « Agrifaune Interculture », ce qui permettra d’orienter les agriculteurs lors de leur achat des semences d’intercultures.

Lire aussi : http://www.grand-hamster-alsace.eu/semer-couvert-vegetal-rapidement-possible-apres-moisson-ameliorer-lhabitat-du-grand-hamster/

 

Des informations sur le programme national Agrifaune et les projets régionaux sont accessibles sur le site : www.agrifaune.fr

logo agrifaune

 

 

 

logo agrifaune interculture

 

 

 

 

 

 

Share Button
Sur le même sujet