« Ils vont réussir ! »

4 octobre 2016
 

La visite des représentants de la Commission européenne étant un événement marquant dans la vie du projet LIFE Alister, il est apparu important de la partager avec ceux qui suivent sa progression.

Pour cette raison, la presse a été invité à rencontrer Madame Païvi Rauma, responsable du suivi financier, et Monsieur Simon Goss, responsable du suivi technique de l’unité LIFE de la Commission européenne (voir portrait ici). Ils se sont prêtés au jeu des questions-réponses des journalistes et voilà ce qu’ils leur ont dit. Paroles rapportées.

viste CE

Au centre, Païvi Rauma (en rouge) et Simon Goss (en beige) en discussion avec des agriculteurs participants au projet. Tout à droite, Quirin Renard de l’équipe externe de monitoring de la Commission européenne.

 

  • L’Alsace, 16 septembre 2016 – Hervé de Chalendar

« On reçoit des rapports annuels, mais c’est un peu sec…, commente Simon Goss. Il est important de venir sur place, physiquement, pour voir ce qui se passe et l’alchimie entre les partenaires. » Son impression ? « Ce projet a eu un démarrage un peu difficile… Il y a eu des aléas : au lieu de pleuvoir, il y a eu du soleil, et inversement. Mais c’est un projet très ambitieux : il faut trouver des recettes qui conviennent à tout le monde, aux hommes comme aux hamsters. Le plus souvent, on sait ce qu’il faut faire ; là, ce n’est pas rôdé : il faut essayer pour trouver les bonnes pratiques. C’est un projet assez risqué. Mais aujourd’hui, je suis plus optimiste qu’au début. Je suis même plus qu’optimiste : je suis certain qu’ils vont réussir ! »

« Le projet pourra être prolongé, mais la Commission ne pourra pas donner d’argent supplémentaire, répond Simon Goss. Mais d’autres projets se poursuivront. Il ne faudra pas interrompre ce dialogue mis en place entre les partenaires ».

 

  • Les Dernières nouvelles d’Alsace, 16 septembre 2016 – Simone Wehrung

Deux représentants de la Commission européenne sont d’ailleurs jusqu’à ce soir en Alsace pour contrôler la bonne utilisation des fonds et évaluer la pertinence des actions menées. En visite hier à l’IPHC, ils se sont dits « beaucoup plus optimistes qu’au début du projet. Il était risqué mais ce que nous avons vu jusqu’ici atteste d’une dynamique positive ».

 
 

Autant dire que ces paroles ont fait chaud au coeur des partenaires de LIFE Alister et qu’elles les accompagneront dans leurs efforts quotidiens au cours des deux années* à venir !

* Projet LIFE Alister (Alsace LIfe hamSTER) : 1er juillet 2013 – 30 juin 2018

Share Button
Sur le même sujet