Des comptages de terriers encourageants

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a réalisé, en avril et mai 2018, le dénombrement des terriers de Grands hamsters selon un protocole de comptage semi-exhaustif. Ce comptage, comparable aux comptages de printemps des années antérieures, ne traduit pas directement le nombre de hamsters, mais mesure l’évolution des populations, grâce au suivi d’un indice d’abondance (nombre de terriers de hamsters en cultures favorables au moment de la sortie d’hibernation).

 

Une tendance à l’amélioration

Les résultats du printemps 2018 confirment une évolution positive des populations avec 685 terriers recensés contre 523 en 2017 et 400 en 2016. L’aire de répartition de l’espèce retrouve son niveau de 2012, avec environ 2 000 ha d’aire de présence de l’espèce, mais avec un nombre plus important de terriers recensés (685 au lieu de 309). On estime que la population totale de hamsters sauvages au printemps est d’environ 1000 individus encore présents sur un peu plus de 2000 ha de terres agricoles dans une vingtaine de communes alsaciennes.

 

Une population qui reste en dessous du seuil de viabilité

Même si les résultats sont encourageants, la population de Grand hamster reste globalement en deçà du seuil de viabilité, ce qui signifie qu’il faut poursuivre les efforts de sauvegarde (restauration des habitats, lâchers de Grands hamsters nés en élevage…) pour améliorer la survie et la reproduction de l’espèce. On estime que le seuil de viabilité du Grand hamster en Alsace est situé aux alentours de 1500 individus par population.

Lâcher de Grands hamsters organisé par l’ONCFS et ses partenaires

Lâcher de Grands hamsters organisé par l’ONCFS et ses partenaires

Des résultats motivants pour les partenaires

La hausse observée au cours des trois dernières années incite les partenaires impliqués dans la préservation de l’espèce (les partenaires du LIFE Alister, la profession agricole, les communes concernées, les associations de protection de l’environnement, ainsi que les services et établissement public de l’État) à poursuivre leurs efforts de sauvegarde de l’espèce sur le long terme.

 

Les actions du LIFE Alister, source d’inspiration

_MG_4598

Dans le cadre de ce programme financé à 50% par l’Europe, plusieurs recherches et axes de travail ont été mis en œuvre. Ils ont permis d’avancer tant sur le plan de la connaissance de l’animal et de son habitat, que sur les pratiques agricoles et les innovations favorables à la préservation de la biodiversité.

 

Le nouveau PNA (plan national d’actions) pour la préservation du Grand hamster, coordonné par la DREAL Grand Est, est actuellement en cours de finalisation. Il permettra de poursuivre bon nombre d’actions initiées au cours du LIFE Alister.

Share Button
Sur le même sujet