Quelles sont les meilleurs graines pour l’hibernation et la reproduction du Grand hamster ?

12 février 2016
 

Sans titre

Hamster femelle de 1 an construisant son nid en préparation de sa période d’hibernation (novembre 2015) à l’animalerie du CNRS (IPHC-DEPE)

© Mathilde Tissier, CNRS

Durant l’hiver, le Grand hamster stocke de la nourriture dans son terrier, principalement des graines et des tubercules. Ces stocks sont déterminants pour sa survie durant la mauvaise saison, car il va s’alimenter lors de réveils périodiques au cours de l’hibernation avant de re-diminuer sa température corporelle. La composition de ce stock (en protéines, lipides…) est donc cruciale, car elle va moduler la qualité de l’hibernation du hamster, sa survie durant l’hiver, sa condition corporelle en sortie d’hibernation (sa masse graisseuse notamment) et donc sa capacité à se reproduire au printemps. Dans le cadre du projet ALISTER, le CNRS teste notamment l’effet de plusieurs espèces végétales sur la qualité de l’hibernation du hamster. Une étude* est actuellement menée sur l’effet de différentes graines (blé, maïs, soja, tournesol…) sur l’hibernation de hamsters en animalerie et sur leur reproduction le printemps à venir. Les hamsters sont actuellement en train d’hiberner dans l’animalerie du CNRS, où la température des pièces a été diminuée à 10°C pour simuler les conditions du terrier et assurer une hibernation de qualité.

Alors, quelles seront les meilleures graines pour l’hibernation et la reproduction du hamster ? Affaire à suivre…

* Etude menée par Mathilde Tissier (doctorants CNRS & Université de Strasbourg) sous la direction de Caroline Habold (chargée de recherche au CNRS, IPHC) et de Yves Handrich (chargé de recherche CNRS, IPHC)

Share Button
Sur le même sujet